Les scientifiques l’assurent, oui, les animaux humains peuvent sauver au moins la moitié de la planète. Mais ils le peuvent, seulement. Alors, l’hypothèse Gaïa va-t-elle se vérifier ? Nous retrouverons-nous à la dérive entre des restes de mondes dessinés par Enki Bilal* ?

Nous pouvons tout même encore nous promener à travers morceaux de nature encore bien vivants, et y glaner des photos.

Vous promenez-vous loin des villes ?